arthur

arthur

barre toi de mon herbe!

Nous sommes ici !

zeBlog €l€v€s

zeblogs €col€s
blogspot €col€s
blogspot profils

Mon blog €UROP€

Le club astro

Derniers billets

Boîtes aux lettres

projets Astro Euro

Compteurs

Liens

Calendrier

« Mai 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031 

Fils RSS

Présentation

Par arthur :: 02/10/2006 à 13:39

Je me presente je m' appelle Arthur j' ai 15ans et je suis au club astro de mon college

je suis aussi un fan inconditionnel du genie des alpages( par smurff)



pour commencer je vais faire des articles sur les planetes de notre systeme solaire
et en cadeau... tadam! une aide de memorisation des planetes!


Melanie Vous Tombez Mal Je Suis Un Navet (Pourri)
Mercure Venus Terre Mars Jupiter Saturne Uranus Neptune (Pluton qui n' est dorenavant plus une planète de notre systeme solaire)

definition d' une planete

Par arthur :: 16/10/2006 à 13:25

 

 

 

Une planète se distingue d'une étoile essentiellement par le fait qu'elle n'a pas de source d'énergie interne durable sur des milliards d'années. Une telle source durable d'énergie ne peut être que d'origine nucléaire. Une planète est donc un corps sans énergie nucléaire interne. Les calculs montrent que les réactions thermonucléaires ne peuvent s'amorcer qu'au-dessus environ 13 fois la masse de Jupiter. Cette valeur fixe donc la limite au-dessus de laquelle une astre ne peut plus, selon la présente définition, être appelé "planète"

 

Une autre différence entre une étoile et une planète est la manière dont elle se forme. Une étoile se forme par effondrement d'un nuage de gaz, alors, que, généralement, une planète se forme par condensation des particules de silicates ("poussières") et de glace dans un disque ("protoplantétaire") de matériaux divers qui est en orbite autour d'une étoile.

 

comment dire etoile dans l' europe

Par arthur :: 23/10/2006 à 13:16

                                             ETOILE

   

                                      

   

etoile (français)

star (anglais)

stern (allemand) 

estrella (espagnol)

estrella (portugais)

stella (italien)

ster (néerlandais)

звезда (russe)

...............................

...

Histoire de l' astronomie

Par arthur :: 10/11/2006 à 13:12

L' astronomie est considérée comme la plus ancienne des sciences. L' archéologie révèle que certaines civilisations disparues de l' âge du bronze, et peut être du néolithique, avaient déjà des connaissances en astronomie. Elles avaientr compris le caractère périodiques des equinoxes et sans doute leur relation avec le cycle des saisons, elles savaient également reconnaître certaines constellations. L' astronomie moderne doit son développement.à celui des mathématiques depuis l' antiquité grecque et à l' invention d' instruments d' observation à la fin du Moyen age. Si l' astronomie s' est pratriquée pendant plusieurs siècles parallèlement à l' astrologie, le siècle des lumieres et la redécouverte de la pensée grecque a vu naître la distinction entre la raison et la foi, si bien que l' astrologie n' et plus pratiquée par les astronomes

 

Aurore boréale ou aurore polaire

Par arthur :: 07/12/2006 à 8:55

voila le principe d' une aurore boréale:

Lors d' un orage polaire accompagnant un orage magnétique faisant suite à une éruption chromosphérique
(dites se mot 20 fois le plus rapidement possible ) ou un sursaut polaire important, un afflux de particules chargées éjectées par le soleil entre en collision avec le bouclier que constitue la magnétosphère (idem). Des particules électrisées à haute énergie
peuvent alors être captées et canalisées par les lignes du champ magnétique terrestre du côté nuit de la magnétosphère (la queue) et aboutir dans les cornets polaires. Ces particules ( electrons et parfois protons) excitent (changement de couche d'un électron) ou ionisent les atomes de la haute atmosphère (l' ionosphère). L'atome excité, ne peut rester dans cet état, un électron change alors de couche, libérant au passage un peu d'énergie, un photon. L' ionisation résultant de cet afflux de particules provoque la formation de nuages ionisés réfléchissant les ondes radio et l'émission de lumière, l'aurore, dont la couleur dépend des atomes ionisés et de l'altitude. Comme la nature de ces ions ( oxygène, hydrogène, azote...) dépend de l'altitude. Ceci explique en partie les variations de teintes des nuages, draperies, rideaux, arcs, rayons... qui se déploie dans le ciel à des altitudes comprises entre 80 et 1000 km.

L'étude spéctographique de la lumière émise montre la présence de l'oxygène (raie verte à 557 nm et doublet rouge à 630 et 636 nm) entre 120 et 180 km d'altitude, de l' azote et de ses composés et de l'hydrogène (656 nm) lors des aurores à protons. Aux plus basses latitudes, la couleur observée le plus fréquemment est le rouge (altitudes de 90 à 100 km).